Ace Café par Véro (le 09-sep-2011)

Raconté par Véronique Priou

ACE CAFE LONDON.....

L’Ace Café fut le plus populaire de tous les cafés fréquentés par les motards en Angleterre, emblématiques de l’histoire de motocyclisme. Il fut construit à Londres en 1938 en bordure d’une route qui était empruntée par les routiers "North Circular Road". L’Ace Café a rapidement attiré les motocyclistes. Il est devenu un lieu de rencontre pour prendre un repas, boire une tasse de thé (pour nous se sera une bière) organiser une ballade ou simplement pour parler de moto. Les rassemblements de motocyclistes au Ace Café ont débuté dans les années 50, au temps du Rock’n Roll. Les gens venaient pour écouter le juke-box, certains pars ailleurs profitant du lieu pour jouer en tant que groupes musicaux. De cette puissante fusion entre les motos et le rock sont nées les légendaires courses de records (ou "courses contre le disque"), qui consistaient à mettre une pièce dans le juke-box, enfourcher sa moto et partir pour une chevauchée fantastique d’environ 3 miles et demi (environ 4 km), laquelle devait obligatoirement voir le retour de l’homme et de la machine (si possible les deux en même temps,,,) avant la fin du 45 tours (quelles saines activités ils avaient en ce temps-là !). Le rassemblement Ace Café se déroule sur 3 jours. Après avoir parcouru plus de 300 km, arrivée à Ouistreham pour embarquer dans le Brittany Ferry à 23 h. Une visite de celui-ci s’impose après avoir fait les boutiques et autres nous nous retrouvons au bar au grand bonheur des garçons, qui ne tarde pas à commander cette boisson favorite appelée (Bière), afin de fêter notre traversée qui va durer 7 h. La fatigue se fait ressentir, il est quand même 3h du mat. Chacun trouve un endroit approprié pour cette courte nuit. Réveille à 5 h, le temps de prendre un café, de rassembler nos affaires et de se préparer pour le débarquement à Portsmouth. Direction Londres (North Circular Road) conduite à gauche ça le fait tranquille, mais par contre pas évident pour les ronds-points, l’Angleterre avec toutes ces routes à quatre voie et bien pas facile là nous perdons Destroy et Flo, quelque km ou miles (comme vous le voulez) plus loin c’est au tour de Tipiack, Jeanot et Geneviève à ce rythme la je me demande si nous allons tous arriver au Ace Café !! Arrivée au Ace Café, où nous retrouvons ceux que nous avons perdus en route. Après avoir fait un tour au Ace Café, pris un verre nous voilà partis pour une visite de quartier et surtout faire quelques courses pour le soir, ce sont les garçons qui s’occupent de cette tache, trop sympa. Le soir venu nous vivons à l’heure Française pour l’apéro (un pti jaune et saucisses grillées) et au temps du Rock’n Roll, surtout au rassemblement de motos (BSA, Norton, Triumph,,,) au plus grands bonheur de tous. Samedi 10 septembre, après une nuit un peu bruyante il faut dire que le campement se trouve entre les quatre voies et les deux voies, pour ne pas trop entendre la circulation, il y a deux solutions, bien picoler ou de s’équiper de boules quiès !. Breakfast, toilette au lavabo, et départ pour une visite de Londres. Arrivée à Buckingham-Palace, notre visite continue Bigben, mais là le groupe se retrouve séparés (heureusement qu’il y a les portables). Nous nous garons avec beaucoup de mal, le stationnement n’est pas très évident, l’Angleterre est un pays qui est orienté sur le respect de l’ordre et de la loi, après discutions nous trouvons un emplacement pour les motos. Ceci dit tentez plutôt la marche à pied ou les transports en commun !. Visite de la grande roue au bord de la Tamise, le centre de Londres avec ces magasins et Piccadilly Circus....

Retour au Ace Café, pour une soirée festive, apéro des PDLL, un soir au rythme du Rock’n Roll et des motos,,,avec un temps des plus doux (c’est peu être l’apéro !) pour cette dernière soirée au Ace Café. Dimanche 11 septembre, départ pour une belle balade de 140 km (87 miles). Devant le succès rencontré et grâce à l’augmentation constante du nombre de participants, les organisateurs ont choisi "Brightons Madeira Drive" comme lieu de rassemblement. Nous voici pour une journée au grand bord de mer, avec stands, musique...... Une journée inoubliable, même mieux un séjour extra, et puis l’heure du retour s’annonce et oui les bonnes choses ont une fin (snif,snif), et le plus beau c’est le départ de la station, certains, je ne cite pas de prénom ont fait un démarrage à droite ! les klaxons les ont rappelés à l’ordre, et de se mettre à gauche "enfin on n’est pas encore arrivés en France". Et nous voilà de retour à Portsmouth pour reprendre le Brittany Ferry. Une fois les motos parqués, sanglés, nous nous dirigeons vers le self, pour un bon plateau-repas sans oublier le rouge ! Traversée de nuit avec une mer agitée, on se procure un pti médoc pour le mal de mer, ça serait dommage de ne pas garder cette délicieuse boisson de couleur rouge et ce bon repas, tant pis pour les poissons. Arrivés à Ouistreham vers 6 h, débarquement et direction la maison,,,

Une expérience à ne pas manquer !









































Dernière mise à jour le 15-09-2016